La Cuisine Mauricienne

mauritius travel and tourism guide
© 2002 voyaz.com. Tous droits réservés. Photo Musée de la Photographie
L'Île maurice n'est pas seulement un paradis pour les sens et les yeux (avec son beau paysage), mais elle l'est aussi pour le palais. Les gastronomes découvriront dans un même lieu toute une variété de saveurs et d'arômes hérités des différentes immigrations survenues dans l'île à travers son histoire. Les traditions culinaires de France, d'Inde et de Chine, les cuisines les plus connues et appréciées dans le monde ont été léguées de générations en générations.
L'histoire du mauricien débutant sa journée avec un petit déjeuner continental suivie d'un déjeuner indien et terminant avec un diner de mets chinois est, ici, un cliché commun.
 
Les liens solides qu'a entretenu l'île Maurice avec la culture française à travers son histoire ont laissés derrière un sense du style et un savoir-vivre très français qui sont jusqu'aujourd'hui présents. Les plats français tel les daubes, le civet de lièvre où encore le Coq au vin, accompagnés d'un bon vin témoignent de ces traditions. Au fils des temps, certains ont étaient readaptés pour inclure dans leur composition les ingrédients les plus exotiques de l'île et leur donner une saveur unique
 
Avec l'arrivée des indiens dans l'île après l'abolition de l'esclavage, un nouveau type de cuisine fit son entrée dans l'île. Ces laboureurs indiens venant de différentes parties de l'Inde rammenèrent chacun avec eux leur propre tradition culinaire. L'usage extensif d'épices comme le safran, la canelle, la cardamome et le clou de girofle est ce qui donne à ces plats indiens cette puissante mais subtile saveur. Venues de différentes régions de l'Inde, le riz ou une variété de pains plats et de crêpes indiennes appelés Chapati, Faratha, Roti ou Dholl Puri ont aussi étaient indroduits comme accompagnements à ces plats exotiques. La cuisine indienne inclue aussi un usage extensif de grains secs et de achards comme accompagnement. Le Dholl Puri et le Roti, d'origine des délices indiens, sont devenus le Fish and Chips (Poisson et Frites) des mauriciens. Le Briani d'origine Moghols est un plat à base de riz épicé, de viande et de pomme de terre, habituellement, préparé par la communauté musulmane de l'île.
 
La fin du 19ème siècle vit l'arrivée d'immigrants chinois provenant surtout du sud-est de la Chine. Ils étaient pour la plupart d'origine cantonnaise et avaient apportés avec eux leur cuisine réputée pour sa variété et sa sophistication. La cuisine chinoise fait appel aux senses à travers les couleurs, les formes, les arômes et le goûter. Cette tradition d'excellence préservée, elle s'est imposée en maître sur les tables et donc, dans l'alimentation de toutes les autres cultures. Même si la communité chinoise est en minorité, sa cuisine est celle la plus présente dans la plupart des restaurants à travers l'île. Les mines (nouilles) et riz frites, les chop-suey, les rouleaux de printemps sont les nourritures communs dont raffolent les mauriciens. D'autres mets chinois tel la soupe d'aileron de requin et d'abalone ne se vendent que dans les restaurants chinois spécialisés.
 
Au fils des années, il y eu un mélange de cultures des différentes communautés de la population qui a donné naissance à la cuisine typique mauricienne. Vous trouverez ceci dans la cuisine Créole (gens d'origine africaine) dans laquelle sont réunis les différents ingrédients et saveurs. L'omniprésent Rougaille créole est servi avec un nombre d'achards ou de grains secs et le riz d'origine indienne. Toutefois, il y a eu quelques changements durant les vingt dernières années dans la consommation de nourriture chez les mauriciens avec l'introduction de Fast Foods comme les Hamburgers, Pizza et Frites. Cependant, tous visiteurs devraient essayer le Dholl Puri (crêpe indienne) accompagné d'un grand verre de Alouda (boisson à base de lait) ou de jus de Tamarin pour avoir le goût authentique de l'île Maurice. Il est toutefois recommandé d'essayer les délices locaux dans les restaurants qui sont connus pour leur standard d'hygiène. Prenez soin de refuser l'ajoute de piment à la nourriture car elle pourrait s'avérer beaucoup trop fort pour ceux qui n'y sont pas habitué.
 
 
Accueil > Guide > Aspect Culturel > Cuisine Mauricienne

Accueil I Transports I Hébergements I Activités I Taux de change I Climat I Services Essentiels I Ambassades I Permis d'Entrée I

Guide I Infos Générales I Histoire I Culture I Endroits à Visiter I Shopping 1 & 2 I Divertissements I Sports I Galeries Photos I

Aspect Culturel
Aspect culturel
Festivités
Folklore et musique

Plan du Site I Maquettes de Bateaux I